Quelle motorisation pour ma nouvelle voiture en 2023 ?

L’arrivée de l’électrique sur le marché automobile a drastiquement élargi le nombre de motorisations possibles. De la voiture 100% électrique, à la voiture thermique en passant par l’hybride et l’hybride rechargeable : tout est désormais possible mais une question se pose : quelle motorisation choisir ? Pour qui ?

Dans un contexte économique Européen qui nous pousse à adopter la consommation électrique pour des causes écologiques il reste assez difficile d’y voir clair, et choisir la motorisation de sa nouvelle voiture relève parfois du défi !

Malgré une popularité grandissante, les voitures électriques affichent un prix de vente toujours très élevé comparé à leurs équivalences thermiques. Chaque motorisation possède ses avantages et inconvénients, le tout est de choisir le véhicule adapté à votre mode de vie selon l’utilisation que vous en faites et vos convictions. Décryptons ensemble toutes les motorisations possibles pour l’achat d’une nouvelle voiture en 2023.

 

Le moteur diesel : avantages et inconvénients du gazole

Même si la guerre semble déclarée contre ce type de motorisation, les véhicules diesel restent aujourd’hui des véhicules efficaces qui peuvent encore convenir pour l’achat d’une voiture en 2023. En effet, malgré les idées reçues, les moteurs diesel récents, munis de FAD (filtre à particules) notamment ne sont pas si polluants. 

voiture diesel

Le diesel, une voiture qui consomme peu

La consommation de carburant constitue un des critères déterminant à l’achat d’une nouvelle voiture et sur ce point le diesel n’a pas dit son dernier mot. En effet, le véhicule diesel est moins gourmand en carburant et rejette moins de CO2 qu’un véhicule essence équivalent.

Le diesel, une motorisation adaptée aux trajets longs

Pour les automobilistes au kilométrage annuel élevé (plus de 30 000km environ) le diesel reste le meilleur choix d’autant plus si les trajets sont majoritairement effectués sur autoroutes et voies rapides. En effet, le moteur diesel nécessite un peu plus de temps qu’un moteur essence pour atteindre sa température de fonctionnement idéale, c’est pourquoi il est préférable d’éviter ce type de motorisation sur les trajets courts de moins de 20km ou 20 minutes. Le diesel est également déconseillé pour les personnes se déplaçant uniquement en ville car toujours utilisé à bas régime et avec peu de temps de chauffe le moteur risquerait de s’encrasser. De plus, malgré les récentes motorisations très propres le diesel est amené à être évincé des centres villes. Ce sera notamment le cas à Montpellier dès 2028 avec l’instauration de la zone à faibles émissions (ZFE). 

 

La voiture essence : toujours d’actualité ?

En 2023 la voiture essence pourrait être comparée à une grande résistante. Ce type de véhicule est encore très plébiscité du grand public, il séduit toujours bon nombre d’automobilistes qui restent réfractaires aux nouvelles motorisations. 

L’essence, une voiture moins chère à l’achat

Le premier argument de la voiture essence est d’ordre financier puisqu’en effet cette dernière s’avère, en règle générale, moins chère à l’achat qu’un diesel équivalent. Un avantage non négociable qui se vérifie aussi bien sur le marché des véhicules d’occasion que sur les véhicules neufs. Cet argument se ressent également sur la facture d’assurance qui se veut moins importante de 10 à 15% par rapport à une voiture diesel.

Plus adaptée à la conduite sportive

Les amateurs de conduite sportive préféreront les sensations qu’offre un moteur essence, plus vif. En effet, un véhicule essence possède une allonge plus importante entre deux passages de vitesse et permet ainsi de grimper dans des régimes moteur bien supérieurs à ceux d’un diesel. Les sensations à la conduite seront donc plus nerveuses et sportives et cela même pour une petite citadine de 70 chevaux qui saura vous procurer du plaisir lors de vos trajets sur voies rapides et autres dépassements sur l’autoroute par exemple. 

Le moteur le plus émetteur de CO2

Si on résonne sur le plan écologique les moteurs essences sont les plus grands émetteurs de CO2. La voiture essence consomme davantage de carburant qu’un équivalent diesel (+1,5L/100 environ). On estime donc des émissions de CO2 (dioxyde de carbone) supérieures de 11% à celles du diesel. L’essence pollue différemment du diesel et les répercutions ne sont pas les mêmes puisque les particules rejetées ne sont pas les mêmes. Cependant il est important de spécifier que le moteur essence a des répercussions plus marquées que son concurrent diesel sur le réchauffement climatique. 

 

Le superéthanol 85 : plus écologique et beaucoup moins cher ?

Le superéthanol, aussi appelé bioéthanol (E85) est un carburant fabriqué à partir de matières premières végétales. Encore peu connu des automobilistes, l’E85 est un carburant plus vert et plus économique qui mérite une mise en lumière.  

voiture e85 superethanolPlus propre que l’essence E5 ou E10 classique

Le superéthanol E85 est une essence composée au maximum à 85% d’éthanol, en comparaison avec l’essence classique qui n’en contient que 5% (E5) à 10% (E10). Il s’agit d’un agrocarburant fabriqué à partir de plusieurs matières issues de l’agriculture : principalement du colza, des betteraves, céréales et résidus organiques. Ce biocarburant émet nettement moins de CO2 puisque la combustion provient principalement de végétaux. Ce type de motorisation a l’avantage d’avoir un impact limité sur le réchauffement climatique.

Prix très faible à la pompe pour le bioéthanol

Deuxième avantage du superéthanol et non des moindres, son prix. En effet, ce carburant affiche un prix à la pompe imbattable notamment en période de crise énergétique. Son prix ? Autour de 80 centimes d’euro le litre, un prix imbattable à l’heure où le litre de diesel est en passe de franchir les 2 euros le litre. On estime à environ 600 euros le montant annuel des économies réalisées grâce au bioéthanol pour un automobiliste roulant en moyenne 15 000 kilomètres par an. Vous pouvez facilement visualiser les économies à réaliser avec l’E85 suivant votre situation grâce au simulateur d’économies du site du Collectif du bioéthanol.

Une consommation multipliée avec l’E85

Il est bon de rappeler que l’E85 entraîne une surconsommation, ceci s’explique par le fait que les molécules de bioéthanol sont plus grosses que les molécules de sans plomb et de fait, il est nécessaire d’injecter plus de carburant pour arriver à l’équilibre. En moyenne, la surconsommation est de l’ordre de 20% et 25% en fonction des véhicules et des moteurs. De manière générale, le boîtier de conversion pour pouvoir rouler à l'E85 est installable sur n'importe quel véhicule essence commercialisé en Europe depuis 2000. 

 

Le gaz de pétrole liquéfié (GPL) : qu’est-ce que c’est ? Qui peut l’utiliser ?

Pour rouler au GPL, il est nécessaire de posséder une voiture équipée de réservoirs adaptés. Généralement les voitures au GPL peuvent également carburer à l’essence classique, on parle de véhicule à bicarburation. Ainsi, il est possible de convertir un véhicule essence au GPL ou bien d’acheter directement un véhicule équipé d’un réservoir GPL comme c’est le cas chez Dacia par exemple. Focus sur la soupape 

GPL et écologie, un combo gagnant ?

Un véhicule fonctionnant au Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL) émet environ 9% de CO2 en moins qu’un équivalent essence. À utilisation similaire avec les autres carburants, le GPL permet de limiter la quantité de gaz à effet de serre rejetée dans l’atmosphère. Concernant le rejet de particules fines, on estime que le GPL rejette environ 10 fois moins de particules dans l’air qu’un véhicule essence équivalent. Pour lever définitivement tout doute, il est nécessaire de spécifier que le GPL à officiellement reçu le titre de carburant propre.

Équiper sa voiture au GPL : à quel prix ?

Pour rouler au GPL il n’est pas nécessaire d’investir dans une nouvelle voiture. En effet, il est tout à fait possible d’installer un kit GPL sur sa voiture actuelle à quelques conditions : que la voiture soit en bon état et carbure à l’essence. L’installation de ce kit GPL peut être réalisé auprès d’un garage / installateur agrée. Le prix de l’opération, quant à lui s’élèverait à environ 3000€ pour un véhicule 4 cylindres et environ 5000€ pour un véhicule 8 cylindres. 

 

Le véhicule hybride : avantages et inconvénients

Il existe 3 types de véhicules hybrides : l’hybridation légère, hybride non-rechargeable (aussi appelée hybride) et hybride rechargeable. Le point commun de ces types de véhicules est de combiner un moteur thermique (essence ou diesel) à un moteur électrique.

moteur voiture hyrbideFacilité d’usage : pas besoin de prise 

Contrairement aux voitures thermiques ou aux voitures 100% électrique, les voitures hybrides fonctionnement grâce à une double motorisation. Elles sont équipées :

  • D’un moteur thermique (diesel, essence ou biocarburant)
  • D’un moteur électrique avec une batterie

Ce qui leur permet de se recharger seule grâce à une technologie interne. On appelle cela l’énergie cinétique : la voiture se recharge automatiquement à chaque freinage ou ralentissement grâce à la rotation des roues. Celle-ci produit une énergie qui est immédiatement récupérée pour alimenter la batterie. Ainsi, avec ce type de motorisation pas besoin de prise ou d’infrastructure à domicile, ce qui facilite grandement l’usage. 

L’hybride moins cher que l’hybride rechargeable

Plusieurs milliers d’euros séparent un modèle hybride simple d’un modèle hybride rechargeable plus cher à l’achat. Pour exemple, pour le Toyota Prius il existe une différence de 10 000 euros entre la version hybride et l’hybride rechargeable. Une différence qui tombe à 7 000 euros pour la famille du Kia Niro par exemple. Cette différence peut être réduite à 2 000 euros avec l’ensemble des bonus gouvernementaux

L’hybride, véritable atout du centre-ville

Vous ne vous déplacez qu’en centre-ville ? Vos trajets du quotidien se résume uniquement à de petites distances ? Alors, le véhicule hybride est fait pour vous ! En effet, le véhicule hybride permet d’évoluer en 100% électrique sur quelques kilomètres. Si vous ne possédez pas d’infrastructure de recharge à domicile et que vous souhaitez faire des économies de carburant ce type de véhicule est fait pour vous. L’utilisation idéale est semblable à celle d’un moteur essence classique, même si l’hybride sera principalement confortable en ville, là où les meilleures ne demandent que 3l/100 km. 

 

La voiture hybride rechargeable : démêler le vrai du faux

Regroupant le meilleur des deux motorisations, thermique et électrique, les voitures hybrides rechargeables s’imposent comme la nouvelle tendance du marché automobile. Pour tout savoir sur ce type de motorisation, décryptons le vrai du faux ensemble.

Très faible consommation de carburant

Un des principaux avantages des voitures hybrides rechargeables c’est avant tout une très faible consommation, voire nulle si utilisée à bon escient. Cela est possible grâce à des batteries plus conséquentes que sur les versions hybrides simples. Ces grosses batteries permettent de prendre des portions de route, voire d’autoroute, sans que le moteur thermique ne démarre. Exactement comme pour la version hybride, c’est en ville que la version hybride rechargeable se révèle être la plus intéressante car les accélérations y sont plus faibles et les freinages régénératifs permanents.

L'hybride rechargeable nécessite une borne électrique à domicile

Contrairement à son homologue hybride, la version rechargeable de l’hybride nécessite une installation à domicile ou sur son lieu de travail. Il peut s’agir là d’un avantage comme d’une contrainte suivant votre mode de vie. En effet, il sera plus difficile d’envisager conduire quotidiennement une hybride rechargeable pour un citadin habitant en centre-ville et dont la résidence ne dispose pas d’installation électrique par exemple.  

Le coût de l’électricité incertain ?

Sur un véhicule hybride rechargeable, la recharge a un prix légèrement variable et difficilement quantifiable. Car si le prix d’un plein sur une voiture thermique est facilement mesurable et s’applique à la pompe, pour une recharge électrique les variables sont plus nombreuses. Le prix final dépendra notamment de l’installation retenue, de l’abonnement souscrit et du prix de l’électricité et des variations du coût au Kwh.

 

Pourquoi choisir une voiture 100% électrique : les pour et les contre

La voiture électrique peut convenir à presque tous les profils. De l’automobiliste qui ne parcourt que quelques kilomètres hebdomadaires et ne chargera sa voiture qu’une fois par semaine, à celui qui roule beaucoup et se branchera dès que possible.

voiture électrique 2022

L’électrique, un modèle confortable et silencieux

Souvent achetées pour des raisons écologiques, la voiture électrique apporte également un vrai confort de conduite. Parmi les critères qui séduisent le plus les utilisateurs de voitures électriques, la facilité de conduite, le confort, l’économie et le silence sont les plus plébiscités. En effet, ces véhicules permettent aux conducteurs une meilleure accélération au démarrage, une conduite silencieuse ainsi qu’une très forte réduction des vibrations et des à-coups.

Aucune émission à l’échappement

Autant adulées que décriées sur le plan écologique, les voitures électriques font débat ! Celles-ci s’avèrent pourtant très propres au quotidien. En effet, une voiture électrique en fonctionnement ne rejette aucune émission polluante car il n’y a pas de combustion, pas de moteur thermique donc pas de pot d’échappement. 

Un prix à l’achat encore (très) élevé pour le 100% électrique

Malgré de nombreux avantages, la voiture électrique aborde un prix encore très élevé qui dissuade de nombreux usagés. On estime, pour un modèle équivalent et en tenant compte du bonus écologique de 5000 euros, qu’une voiture électrique neuve coute 40 à 60% plus cher que son homologue thermique à essence.

 

Alors, voiture électrique, hybride, essence, diesel : que choisir ?

Finalement, la motorisation que vous allez choisir va dépendre de 3 critères très importants ;

  • Votre budget
  • Votre utilisation
  • Votre sensibilité à l'impact environnemental

Les véhicules thermiques (diesel, essence...) représentent toujours un choix judicieux si vous avez un budget limité et que vous parcourez beaucoup de kilomètres chaque année.

Les nouvelles motorisations électriques (100% électrique, ou hybride) sont quant à elles à privilégier si vous avez un budget plus important. Elles sont plus « propres » à l'usage et plus facilement rentabilisées dans le temps grâce à la motorisation électrique qui reste la plus économe. 

Les occasions à ne pas rater